Mercredi 20 Janvier 2021
Annecy http://www.booked.net
+14°C
Dans les coulisses d'une ferme à Tuyé
Terroir

Dans les coulisses d'une ferme à Tuyé

mar 28 Mai 2019 - 16:47
Back to top
Construite en 1784, cette maison pastorale est typique des constructions des plateaux supérieurs du Haut-Doubs. Elle a été déplacée à Nancray, au musée des Maisons Comtoises entre 1985 et 1986. Avec cette maison, le bon sens devient une évidence.

L'encorbellement était placé tout le long de la façade où se trouvait la porte d'entrée. Le but ? En cas de tempête de neige, sa forme arrondie créait une dépression accélérant le courant d'air qui repoussait la neige à quelques mètres de la façade. Ainsi, il était possible d'entrer et de sortir de la maison. Sauf, si les vents n'étaient pas de face...

 

 

L'arrière de la maison permet de comprendre une astuce essentielle dans la construction de ce type de maison. Son installation sur un terrain en pente permet de rester de plein pied soit pour entrer dans la maison, soit, comme ici par l'arrière, permettre aux bétails d'entrer dans l'étable grâce à ce passage. Le niveau « habitable » est en dessous comme en témoigne la petite fenêtre sur la gauche.

 

 

La façade exposée sud, sud ouest donne sur l'étable. Mais les paysans profitaient de son ensoleillement pour y planter des arbres fruitiers.

Le sous-sol karstique entrainait des pénurie d'eau. C'est pourquoi, tout était bon pour en récupérer, comme ici avec la rigole située sur le côté de la maison. Cette même rareté de l'eau conduisait le chantier de la maison à s’étaler dans le temps. La première année, le toit et les poutres étaient installées. L'année suivante, les pierres étaient assemblées grâce au mélange d'eau et de chaux.

Si le foin étaient stocké au-dessus de la maison avec le bétail, les grains, eux, étaient conservés à l'extérieur pour éviter tout risque d'incendie. Cette cabane était construite sur sur la pierre pour la surélever. Ainsi, les invasions de rongeurs et l'humidité restent limitées.

Dans la cuisine, l'endroit le plus chaud de la maison, toute la vie s'organise. En fait, la pièce est surplombée par un le « tuyé » qui s'apparente au conduit par lequel le four à pain et la cheminée laissaient s'échapper la fumée. Les habitants en profitaient pour faire sécher la charcuterie et ainsi conserver la viande.

Le poêle est cette pièce à vivre où sont conviés les hôtes de marque et la famille. C'est aussi dans cette pièce que dorment les parents ou les personnes les plus fragiles de la famille. Les enfants dormaient souvent dans l'étable pour profiter de la chaleur des animaux.

 

Jérémie Demay