Samedi 15 Août 2020
Annecy http://www.booked.net
+14°C
Les élus qui ont marqué le territoire
Elections Municipales

Les élus qui ont marqué le territoire

ven 24 Janvier 2020 - 10:28
Back to top

Qu’ils soient encore en fonction, ou pas, certains élus, le plus souvent
des maires, ont marqué le territoire de leur empreinte. Le faisant rayonner dans tout l’Hexagone. En voici une sélection absolument non exhaustive sur ces personnalités.

Un vrai héros

Léonel de Moustier

Un élu doit avoir des convictions. Mais surtout il doit avoir le courage de les conserver et les défendre. Léonel de Moustier, né en 1882, appartient à ce type d’élu. C’est un homme de droite et républicain. Il a été médaillé plusieurs fois pendant la Première guerre mondiale.

Après avoir été conseiller général puis président de cette même assemblée, il entre au palais Bourbon en 1928. En septembre 1939, quand la guerre est déclarée, il s’engage et prend part à la débâcle de l’armée. De retour aux affaires politiques, il ne votera pas les pleins pouvoirs au maréchal Pétain en 1940. Il entre alors dans la résistance. Il recueille des résistants évadés, des réfractaires au service du travail obligatoire... bref, tous ceux ne supportant ni l’occupation ni la collaboration.

Dès 1941, il est approché par des représentants du SOE. Cette branche du renseignement britannique dépend directement de Churchill. Pour la France, il recrute des Français pour qu’ils puissent former et approvisionner les maquis.

En 1943, il entre dans l’ORA, l’organisation de résistance armée. Ces activités de résistance ne passent pas inaperçues. En 1943, les Nazis enregistrent leur première défaite sur le front de l’Est, et en France, la résistance freine le déploiement allemand.

Le 23 août de cette même année, la Gestapo l’arrête. Emprisonné à Besançon, il passe à Compiègne, puis il est transféré à Neuengamme au début de l’année 1944. Son statut de parlementaire lui offre des conditions moins pires que les prisonniers classiques. Il les refuse. Il meurt dans ce...

J.D. et L.P.
Pour lire l'intégralité de l'article, achetez ce numéro (Version numérique)